Films et Programmes

Téléchargements

Inscription Newsbobine


Les tarifs

Carte d'adhésion annuelle

- Adulte : 15 €
- Jeune : 5 €

Les cartes 2017/2018 sont disponibles à la vente aux horaires d'ouverture habituels du cinéma AXEL

Tarifs adhérents

- 5,20 € pour tous les films programmés au cinéma Axel
- Tarif réduit en vigueur pour tous les films à l'affiche des 5 Nef

L'ennemi de la classe

( Razredni sovraznik )

Un film de Rok Bicek

Scénario de Nejc Gazvoda, Janez Lapajne et Rok Bicek

Avec gor Samobor, Natasa Barbara Gracner, Tjasa Zeleznik ...

Slovénie - 2014 - 1h52. Sortie France : 4 Mars 2015

À l’arrivée de leur professeur principal remplaçant, une classe de sympathiques lycéens se trouve confrontée à une discipline accrue et à un enseignement plus austère. Ce professeur d’allemand concentre vite toutes les critiques. Les élèves mènent ouvertement la fronde. La tension monte, et quand une jeune fille de la classe se suicide, la responsabilité du professeur parait indiscutable aux yeux de ses camarades. L’escalade des provocations ne fait alors que commencer.

More details

Projection : Jeudi 18 Juin 2015 - 19h00 - 21h00

Prix Fipresci, Venise 2014 - Prix du Public au Festival Premiers Plans d'Angers 2014.

De nos jours, dans un lycée estonien. Un nouveau professeur d’allemand remplace une collègue partie en congé de maternité. Des rapports difficiles s’installent entre le professeur et une classe. Un événement grave accroît les tensions. Il ne manquerait plus que les parents d’élèves s’en mêlent...

Rok Biček fait preuve d’une belle maîtrise en réalisant son premier long métrage.

Maîtrise dans l’exposition des événements qui lui ont été inspirés par une situation dont il a été témoin au lycée. Situation relativement banale a priori mais dont la tension ne fera que croître. Chaque personnage a une épaisseur, les uns campent sur leurs certitudes, d’autres voient leurs convictions ébranlées. « Rien n’est blanc, rien n’est noir » dit-on dans ce film qui souligne, à sa manière, cette évidence.

Maîtrise dans l’écriture cinématographique : longs plans-séquences, images épurées, cadrages soignés, couleurs choisies. À plusieurs reprises le réalisateur adopte un procédé simple mais efficace : il fixe notre attention sur un gros plan précis (la silhouette d’une professeure, un jeune dans le recueillement, un visage interloqué...) dont l’interprétation sera rapidement effacée par un zoom arrière qui donne à voir la réalité de la situation. En fait le film tout entier est à cette image. Les évidences vues une à une se révèlent moins certaines lorsque s’élargit le récit.

Maîtrise de la conduite d’acteurs : les lycéens sont parfaits, tout comme les professeurs de second rôle (Cf. prof d’EPS). Quant à Igor Samobor dans le rôle principal, c’est un des comédiens les plus réputés en Slovénie, remarqué au théâtre (Macbeth, Dom Juan) comme à la télévision (la série israélienne In Therapy).

Parce qu’il aborde les questions du vivre ensemble, du bouc-émissaire et de l’effet de groupe, de la portée des propos et de l’interprétation des attitudes, ce film devrait être utilement montré à tout ado entrant dans une école et à tout enseignant en session de formation. Au-delà de cette suggestion, par son universalité, il s’adresse à chaque citoyen, tout simplement..

Texte : Jean-Luc Chemorin, festival d’Angers le 19 janvier 2014. Sortie nationale : 04 mars 2015