Films et Programmes

Téléchargements

Inscription Newsbobine


Les tarifs

Carte d'adhésion annuelle

- Adulte : 15 €
- Jeune : 5 €

Les cartes 2017/2018 sont disponibles à la vente aux horaires d'ouverture habituels du cinéma AXEL

Tarifs adhérents

- 5,20 € pour tous les films programmés au cinéma Axel
- Tarif réduit en vigueur pour tous les films à l'affiche des 5 Nef

A perfect day

Un film de Fernando León de Aranoa

Scénario de Fernando León de Aranoa, Diego Farias

Avec Benicio Del Toro, Tim Robbins, Mélanie Thierry...

Espagne - 2015 - 1h46. Sortie France : 16 Mars 2016

Un groupe d’humanitaires est en mission dans une zone en guerre : Sophie, nouvelle recrue, veut absolument aider ; Mambru, désabusé, veut juste rentrer chez lui ; Katya, voulait Mambru ; Damir veut que le conflit se termine ; et B ne sait pas ce qu'il veut.

More details

Projection : Jeudi 7 Avril 2016 - 19h00 - 21h00

L’action de cette « journée parfaite » se situe quelque part dans les Balkans en 1995, juste après les accords de Dayton. Les personnages, membres d’une ONG « Aids across borders », ont du mal à assurer leur mission durant cette période de fin de guerre où l’incertitude règne, où les soldats eux-mêmes ne sont pas sûrs que les combats soient terminés. Au sein de ce groupe d’humanitaires, Sophie, récemment arrivée, veut aider à tout prix ; Mambru, désabusé, veut juste rentrer chez lui ; Katya elle, voulait Mambru ; Damir veut que le conflit se termine, et B ne sait pas ce qu’il veut...

Ce jour-là précisément, toute l’équipe essaie de sortir un cadavre jeté au fond d’un puits par des trafiquants d’eau potable. Ils ont vingt-quatre heures pour sortir le corps avant que le point d’eau ne devienne inutilisable, mais ils n’ont pas de corde assez solide pour réaliser cette mission...C’est en convoi, sur des routes escarpées, que les deux voitures du groupe vont partir à la recherche de cette précieuse corde, véritable fil d’Ariane du récit. Cette quête a quelque chose de celle de Don Quichotte, et leur aventure est aussi le récit tragique de la fin d’une époque. Le film fait ainsi le portrait de ces « chevaliers à la triste figure » qui tentent de donner un sens à leur vie dans ces endroits du monde qui n’en ont plus.

Deux films se profilent dans A perfect day : un premier qui avance sobrement sous couvert d’une chronique humaniste dans l’univers des organisations humanitaires et un deuxième qui se permet des détours humoristiques, transformant les situations graves en scènes légères, démontrant ainsi par une succession de situations héroïques et comiques à la fois, la vacuité de certains dispositifs gouvernementaux et l’absurdité de cette guerre. A perfect Day est une parabole d’une grande acuité sur le désarroi des organisations humanitaires, et c’est aussi une œuvre engagée et jubilatoire qui ne perd jamais de vue sa thématique de base: l’Humain avec un grand H.

Sources : avoir-à lire.com, dossier de presse, Utopia gazette (mars 2016)