Films et Programmes

Téléchargements

Inscription Newsbobine


Les tarifs

Carte d'adhésion annuelle

- Adulte : 15 €
- Jeune : 5 €

Les cartes 2016/2017 sont disponibles à la vente aux horaires d'ouverture habituels du cinéma AXEL

Tarifs adhérents

- 5,20 € pour tous les films programmés au cinéma Axel
- Tarif réduit en vigueur pour tous les films à l'affiche des 5 Nef

Mandarines

( Mandariinid )

Un film de Zaza Urushadze

Scénario de Zaza Urushadze

Avec Lembit Ulfsak, Elmo Nüganen, Giorgi Nakashidze Farías Gómez

Georgie - 2016 - 1H27. Sortie France : 6 Avril 2016

En 1990, la guerre fait rage en Abkhazie. Un village ne compte comme seuls habitants qu’un vieil homme, Ivo, et un producteur de mandarines, Markus, - tous deux d’origine estonienne - qui refuse de quitter sa plantation alors que les fruits sont presque mûrs. Le conflit est de plus en plus proche mais Ivo décide de venir en aide à Akhmed, un Caucasien blessé, et le cache chez lui. Markus, à son tour, découvre un Géorgien laissé pour mort sur le champ de bataille. Il l’emmène lui aussi chez Ivo. Deux combattants de camps opposés se retrouvent alors sous le même toit…

More details

Projection : Jeudi 16 Juin 2016 - 19h00 - 21h00

Meilleur réalisateur, Tbilissi Film Festival 2015 Meilleur réalisateur et prix du public,Varsovie 2015

Le film Mandarines prend racine dans une géographie et une histoire méconnues. Au nord-ouest de la République de Géorgie, l’Abkhazie occupe une position stratégique sur la mer Noire. C’est une région peuplée de villages où réside une grande communauté estonienne. Au début des années 90, après l’effondrement de l’URSS, les Abkhazes prennent les armes pour faire sécession : la guerre éclate entre les Géorgiens séparatistes de l’Abkhasie et les Tchétchènes à la solde des Russes, les Estoniens installés là depuis cent cinquante ans se retrouvent otages de la situation.

C’est dans ce contexte que le réalisateur géorgien Zaza Urushadze installe son histoire. Il met en scène Ivo et Markus qui refusent de quitter leur village pour assurer la récolte des mandarines bientôt mûres. Apparemment en marge du conflit qui fait rage en cette année 1992, les deux amis vont être rattrapés par les hostilités quand deux combattants blessés , deux ennemis, vont être amenés à cohabiter dans leur modeste demeure.

Pour évoquer la guerre, l’incommunicabilité et la haine qu’elle engendre dans les camps opposés, quel que soit le conflit, Zaza Urushadze choisit le huis clos. Grâce à la médiation de son personnage principal, il tente de réintroduire de l’humanité dans l’absurde morbidité des combats. Le vieil Ivo est sage mais fati- gué de la folie des hommes . Intransigeant face aux deux soldats belliqueux, parviendra-t-il à les faire cohabiter sans s’entretuer ? La rumeur des coups de feu les rattrapera-t-elle ?

Ode modeste et sans mièvrerie au pacifisme , Mandarines est une fable lumineuse et touchante .

Sources : publikart.net, avoir-alire.com, les Inrocks – 05/05/2016