Films et Programmes

Téléchargements

Inscription Newsbobine


Les tarifs

Carte d'adhésion annuelle

- Adulte : 15 €
- Jeune : 5 €

Les cartes 2016/2017 sont disponibles à la vente aux horaires d'ouverture habituels du cinéma AXEL

Tarifs adhérents

- 5,20 € pour tous les films programmés au cinéma Axel
- Tarif réduit en vigueur pour tous les films à l'affiche des 5 Nef

Un monstre à mille têtes

( Un monstruo de mil cabezas )

Un film de Rodrigo Plá

Scénario de Laura Santullo

Avec Jana Raluy, Sebastián Aguirre, Hugo Albores

Mexique - 2016 - 1H17. Sortie France : 30 Mars 2016

Dans une tentative désespérée d’obtenir le traitement qui pourrait sauver la vie de son mari, Sonia Bonet part en lutte contre sa compagnie d’assurances, aussi négligente que corrompue. Elle et son fils se retrouvent alors pris dans une vertigineuse spirale de violence. Un animal blessé ne pleure pas, il mord.

Par le réalisateur de La Zona, une nouvelle critique acerbe de la société mexicaine contemporaine. 

More details

Projection : Jeudi 23 Juin 2016 - 19h00 - 21h00

Prix du jury, Biarritz 2015

e film commence par un plan éloigné sur une chambre d’où nous parviennent des gémissements dont on comprend vite qu’ils émanent d’un homme qui souffre atrocement. Le mari de Sonia n’en peut plus du cancer qui le ronge.

Sonia, quadragénaire tout ce qu’il y a d’ordinaire et de paisible, que rien ne prédispose aux actes irréfléchis, va faire ce que toute épouse ferait en de telles circonstances: joindre d’urgence le médecin afin de trouver avec lui le meilleur traitement possible pour soulager son mari, peut-être celui de la dernière chance.

Mais voilà, au Mexique, la santé est entre les mains de mutuelles privées qui renâclent à prendre en charge les frais médicaux quand elles considèrent que vous avez déjà un orteil dans la tombe...

La réalité socio-économique et la dénonciation d’un monde dominé par l’implacable logique libérale sont au coeur de l’oeuvre de Rodrigo Plá. Le cinéaste mexicain s’était fait remarquer avec son premier long métrage La zona, brillant thriller où déjà les inégalités sociales crevaient l’écran des deux côtés d’un mur. Un monstre à mille têtes s’inscrit naturellement dans cette filmographie et imprime la marque de Rodrigo Plá dans la veine socio-financière.

Radiographie d’une société inégalitaire, du système capitaliste qui fait de la santé un commerce, de la hiérarchisa- tion une chaîne de commandement déshumanisée, Rodrigo Plá gouverne habilement entre délinquance et légitimité sans ménager le spectateur.

Le passage à l’acte, la violence apparaissent dans ce cadre sinon comme une réponse légitime, du moins comme un calembour féroce qui répondrait à cette question sous-jacente: « Comment se soigner efficacement en régime ultralibéral? »

Sources : Le Monde du 30 mars 2016, Positif n°662 – avril 2016.