Films et Programmes

Téléchargements

Inscription Newsbobine


Les tarifs

Carte d'adhésion annuelle

- Adulte : 15 €
- Jeune : 5 €

Les cartes 2017/2018 sont disponibles à la vente aux horaires d'ouverture habituels du cinéma AXEL

Tarifs adhérents

- 5,20 € pour tous les films programmés au cinéma Axel
- Tarif réduit en vigueur pour tous les films à l'affiche des 5 Nef

Lumière !

L'aventure commence

Un film de Thierry Frémaux

Scénario de Thierry Frémaux

France - 2016 - 1h30. Sortie France : 25 Janvier 2017

Projection : Lundi 8 Mai 2017 - 19h00 - 21h00

Nul ne sait quand et où sont nées la peinture, la sculpture, la musique, la danse, la poésie, l’architecture et nul ne le saura
jamais. Mais, pour le cinéma, c’est à Lyon et à Paris en 1895.Cette année-là, les frères Lumière créent une machine qui
allait émerveiller le monde entier : le cinématographe. Armésde leur invention, ils signent les tout premiers films de l’histoire du
cinéma. Ils posent également les fondements techniques de ce qui allait devenir le 7ème Art : mise en scène, travelling, trucage
ou remake.
Thierry Frémaux, passionné de cinéma, n’a de cesse de faireconnaître le trésor que constituent les 1500 films tournés et montrés entre 1895 et 1905 par les frères Lumière et par leurs opérateurs. Dans un premier temps, l’Institut Lumière, dont il est le président, a engagé la restauration de l’ensemble de ces « vues » cinématographiques. Puis il a choisi une centaine de ces archives et les a agencées en une composition thématique. Pour les présenter au grand public, il les accompagne d’un commentaire d’une pertinence rare, agrémentant celui-ci de détails historiques toujours bienvenus.
L’actuel délégué général du festival de Cannes explique qu’il a pensé sa présentation comme un long métrage, comme un premier voyage dans un univers qu’Henri Langlois, l’ancien patron de la cinémathèque décrivait ainsi : « Il fut un temps où le cinéma sortait des arbres, jaillissait de la mer, où l’homme à la caméra magique s’arrêtait sur les places, entrait dans les cafés où tous les écrans offraient une fenêtre sur l’infini. Ce fut le temps des Lumière. »
De cette manière, Il nous offre un document saisissant, intelligent, poétique et instructif qui apparaît comme un hommage vibrant aux  inventeurs du cinématographe, hommage particulièrement émouvant car nous percevons à la fois l’incroyable modernité caractérisant leur façon de filmer et le regard unique porté sur la France et le monde à l’orée du XXème siècle. Et cet enchantement n’est sans doute pas terminé car Thierry Frémaux prévoit un deuxième opus comportant des films autochromes (à l’origine en couleurs et non colorisés) et des films en relief et peut-être un troisième et quatrième dans les années à venir. Les frères Lumière auraient-ils donc tout inventé ?

 

Sources : Thierry Frémaux dans Sélection officielle, Télérama 24/01/2017