Films et Programmes

Téléchargements

Inscription Newsbobine


Les tarifs

Carte d'adhésion annuelle

- Adulte : 15 €
- Jeune : 5 €

Les cartes 2017/2018 sont disponibles à la vente aux horaires d'ouverture habituels du cinéma AXEL

Tarifs adhérents

- 5,20 € pour tous les films programmés au cinéma Axel
- Tarif réduit en vigueur pour tous les films à l'affiche des 5 Nef

Nothingwood

Un film de Sonia Kronlund

Avec Salim Shaheen

France, Afghanistan - 2017 - 1h25. Sortie France : 14 Juin 2017

À une centaine de kilomètres de Kaboul, Salim Shaheen, l'acteur-réalisateur-producteur le plus populaire et prolifique d’Afghanistan, est venu projeter quelques-uns de ses 110 films et tourner le 111ème au passage. Ce voyage dans lequel il a entraîné sa bande de comédiens, tous plus excentriques et incontrôlables les uns que les autres, est l'occasion de faire la connaissance de cet amoureux du cinéma, qui fabrique sans relâche des films de série Z dans un pays en guerre depuis plus de trente ans. Nothingwood livre le récit d’une vie passée à accomplir un rêve d’enfant.

More details

Projection : Jeudi 14 Septembre 2017 - 19h00 - 21h00

Vous connaissiez Hollywood et Bollywood, soyez les bienvenus à Nothingwood. Ou comment fabriquer du cinéma avec trois fois rien, dans un pays en guerre perpétuelle, au milieu des combats, des assauts des Talibans et des attentats-suicides. 

Sonia Kronlund, animatrice et productrice de l’émission Les pieds sur terre de France Culture, connaît bien l’Afghanistan pour y avoir réalisé plusieurs documentaires pour la télévision et la radio. Elle a choisi de faire le portrait de Salim Shaheen, réalisateur d’une centaine de films de série Z. Ce personnage hors du commun, idole de lui-même et des foules afghanes, père de très nombreux enfants et mari de deux épouses,
est le conteur de sa propre légende et de celle de son pays, l’Afghanistan, où le cinéma est l’un des rares divertissements tolérés. Films de Kung-fu, polars un peu gore, des danses et des chansons, Bollywood mais en plus fauché !
Salim Shaheen fait du cinéma-guérilla avec les moyens du bord, dans des terrains vagues ou au beau milieu de la campagne. Il débarque avec toute son équipe, pour tourner frénétiquement des drames familiaux, des comédies musicales, des films d’action où il abat des  hélicoptères au lance-roquettes, etc. Ce cinéaste toujours dans la démesure est une aubaine pour un documentaire ; la réalisatrice le sait et pose sur cet homme le regard qui convient, sans apitoiement ni surplomb. Elle-même, personnage de son film, femme occidentale, foulard rose sur la tête, fumant cigarette sur cigarette pour cacher sa peur des bombes, ponctue d’une voix off quand cela est nécessaire, et s’éclipse quand il le faut devant ceux qu’elle filme.

Sonia Kronlund filme un homme qui tourne sans relâche au risque de sa vie et s’interroge ainsi sur la manière dont l’art et la vie s’articulent. Elle aime à citer cette phrase de l’artiste Robert Filiou : « L’art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art ». D’une certaine manière, c’est le sujet du film.

 

Sources : le Monde, Télérama, Libération 16/06/2017, Dossier de presse