Films et Programmes

Téléchargements

Inscription Newsbobine


Les tarifs

Carte d'adhésion annuelle

- Adulte : 15 €
- Jeune : 5 €

Les cartes 2017/2018 sont disponibles à la vente aux horaires d'ouverture habituels du cinéma AXEL

Tarifs adhérents

- 5,20 € pour tous les films programmés au cinéma Axel
- Tarif réduit en vigueur pour tous les films à l'affiche des 5 Nef

Creepy

( Kurîpî: Itsuwari no rinjin )

En présence de Nicolas PEIFFERT , président de Japon-sur-Saône et d'Isabelle Legrand-Nishikawa, éditrice

Un film de Kiyoshi Kurosawa

Scénario de Yutaka Maekawa, Chihiro Ikeda

Avec Hidetoshi Nishijima, Yûko Takeuchi, Toru Baba...

Japon - 2017 - 2h07. Sortie France : 14 Juin 2017

Mystères au pays du Soleil-Levant: dans le cadre de la semaine japonaise organisée par Japon-sur-Saône

Un ex-détective devenu professeur en criminologie s’installe avec son épouse dans un nouveau quartier, à la recherche d’une vie tranquille. Alors qu’on lui demande de participer à une enquête à propos de disparitions, sa  femme fait la connaissance de leurs étranges voisins.

More details

Projection : Jeudi 26 Octobre 2017 - 19h30

Yasuko, un ex-détective devenu professeur de criminologie, est heureux en couple avec Takakura. Il est chargé d’enquêter sur d’étranges disparitions : trois membres d’une famille se sont volatilisés, seule une des filles n’a pas subi le même sort.

Alors que les investigations piétinent, Takakura lui fait part de ses craintes concernant Nishino, son nouveau voisin. La jeune femme trouve qu’il a un comportement plus qu’étrange. Une adolescente, qui vit chez celui-ci, finit par révéler à Yasuko qu’elle n’est pas la fille de Nishino comme celui-ci le prétend. L’étrange individu montre peu à peu son vrai visage...
Un fois de plus, Kurosawa déploie un talent incomparable pour plonger le spectateur dans une tension anxiogène, à partir d’un minimum d’effets. Une disparition, un voisin qui ne cadre pas avec la norme sociale, suffisent à semer le doute et à empoisonner le tissu a priori banal du quotidien.


Comme Jacques Tourneur et David Lynch, Kiyoshi Kurosawa est capable de filmer une façade de maison, un jardin, une porte, en suggérant que sous la surface des choses se produisent des horreurs innommables.

Difficile de cerner exactement l’endroit où un cinéaste échoue ou au contraire parvient à susciter l’effroi, mais avec le bien nommé Creepy ( terrifiant en anglais ), la réussite est totale.

Le personnage joué par Kagawa, sorte de Peter Lorre japonais, est un salaud pervers de forte magnitude. La plus grande inquiétude distillée par le film est de nous ressasser que le mal est toujours plus proche de soi qu’on ne le croit...

 

Sources : Télérama 17 juin 2017, Les Inrockuptibles 9 juin 2017.