Films et Programmes

Téléchargements

Inscription Newsbobine


Les tarifs

Carte d'adhésion annuelle

- Adulte : 15 €
- Jeune : 5 €

Les cartes 2017/2018 sont disponibles à la vente aux horaires d'ouverture habituels du cinéma AXEL

Tarifs adhérents

- 5,20 € pour tous les films programmés au cinéma Axel
- Tarif réduit en vigueur pour tous les films à l'affiche des 5 Nef

La belle et la meute

( Aala Kaf Ifrit )

Un film de Kaouther Ben Hania

Scénario de Kaouther Ben Hania, Khaled Walid Barsaoui,

Avec Mariam Al Ferjani, Ghanem Zrelli, Noomen Hamda ...

Tunisie - 2017 - 1h40. Sortie France : 18 Octobre 2017

Lors d’une fête étudiante, Mariam croise le regard de Youssef. Quelques heures plus tard, la jeune Tunisienne erre dans la rue en état de choc. Durant toute la nuit, elle va devoir lutter pour le respect de ses droits et de sa dignité. Mais comment peut-on obtenir justice quand celle-ci se trouve du côté des bourreaux ?
Inspiré d’une histoire réelle, le film réussit à traiter, avec pertinence et simplicité, les ressorts tordus d’un système schizophrénique où la loi est utilisée à des fins dévoyées.

More details

Projection : Jeudi 16 Novembre 2017 - 19h00 - 21h00

Lors d’une fête étudiante, Mariam, jeune Tunisienne, croise le regard de Youssef. Quelques heures plus tard, Mariam erre dans la rue en état de choc. Commence pour elle une longue nuit durant laquelle elle va devoir lutter pour le respect de ses droits et de sa dignité. Mais, comment peut-on obtenir justice quand celle-ci se trouve du côté des bourreaux ?
La Belle et la Meute est composé de plusieurs plans-séquences qui plongent le spectateur dans le réel d’une manière très forte. La  réalisatrice a voulu procéder de la sorte afin de placer le spectateur dans le même état d’esprit que le personnage de Mariam.
Le film explore les codes du cinéma de genre ( le thriller et le film d’horreur ). L’idée de Kaouther Ben Hania était de maintenir une tension qui soit réaliste tout en assumant les références du genre. Les spectateurs sont engloutis avec Mariam dans les entrailles d’une nuit  cauchemardesque et interminable, on va frémir, avoir peur, s’émouvoir et aussi se révolter. C’est prenant comme un film à suspense.
Si la terrible histoire de Mariam est tirée d’une histoire vraie, la réalisatrice a su prendre la distance nécessaire pour ne pas sombrer dans la facilité en enfonçant des portes déjà ouvertes.
Même si la réalité est sans concessions, ce film est avant tout une magnifique ode au courage que l’on n’oubliera pas de si tôt , pas plus que le jeu impressionnant de la jeune actrice qui interprète l’héroïne. La belle et la meute n’aurait pas pu être réalisé avant 2011 en Tunisie. Et pourtant, le film, qui ne fait pas un portrait tendre des garants de l’ordre, est soutenu par le ministère de la Culture. C’est un symbole de soutien fort à une époque où règne dans le pays un pessimisme général, et le signe que les choses sont en train de changer.

 

Sources : Première, septembre-octobre 2017, Utopia, automne 2017, dossier de presse