Films et Programmes

Téléchargements

Inscription Newsbobine


Les tarifs

Carte d'adhésion annuelle

- Adulte : 15 €
- Jeune : 5 €

Les cartes 2017/2018 sont disponibles à la vente aux horaires d'ouverture habituels du cinéma AXEL

Tarifs adhérents

- 5,20 € pour tous les films programmés au cinéma Axel
- Tarif réduit en vigueur pour tous les films à l'affiche des 5 Nef

Abracadabra

Un film de Pablo Berger

Scénario de Pablo Berger

Avec Maribel Verdú, Antonio de la Torre, José Mota...

Espagne - 2018 - 1h36. Sortie France : 4 Avril 2018

Carmen est mariée à Carlos, un conducteur de grue macho, fan de foot, qui ne lui prête plus guère attention. Après une séance d’hypnose dont il est le cobaye pendant un mariage, Carlos devient le parfait époux. Quelque chose a changé !

More details

Projection : Jeudi 26 Avril 2018 - 19h00 - 21h00

Pablo Berger aime mettre en scène des histoires originales et composer des univers particuliers. Après avoir fait sensation début 2013 en adaptant Blanche neige en noir et blanc (Blancanieves) à la manière d’un film muet, le voici qui nous propose un scénario aux multiples facettes, entre drame amoureux, comédie fantastique et thriller psychologique.

L’enquête menée par Carmen et son fidèle ami pour comprendre le changement de personnalité de son mari après une séance d’hypnose n’a que peu d’importance. En effet, le cinéaste s’intéresse, avant tout, à son personnage féminin, à ses désirs presque oubliés, à ses espoirs enfouis, à cet amour auquel elle a pratiquement renoncé, la faute à un homme dominé par la colère et la violence. La transformation radicale du comportement de ce dernier s’avère en effet le vecteur de fantasmes qui pourraient bien donner un nouveau sens à la vie de Carmen.

Ce scénario ahurissant fonctionne à merveille grâce à l’étran- geté de certaines situations et à l’ambiguïté des différents rôles. Signé par Pablo Berger lui-même, celui-ci réserve en effet bien des surprises car cette histoire interroge à la fois la capacité à repartir sur de nouvelles bases et l’essence même du sentiment amoureux.

Si l’écriture est baroque, l’aspect esthétique du film l’est tout autant. Le réalisateur n’hésite pas à faire appel à un univers visuel bariolé, allant même parfois jusqu’à convoquer ouvertement l’héritage artistique de Pedro Almodovar. Le talent comique des acteurs masculins, ajouté à la gravité qu’impose le jeu de Maribel Verdú, parvient, de la même façon, à enrober ce drame social dans une trame rocambolesque et pleine d’humour.

Pablo Berger signe donc à la fois un pur film de genre, comme l’Espagne nous en livre de temps à autre et un improbable pamphlet sur l’émancipation de la femme face à une société machiste.

Quand le cinéma d’auteur lorgne avec autant de malice et de virtuosité vers le divertissement, cela ne peut donner qu’un long métrage truculent, particulièrement revigorant et réjouissant.

Sources : abusdeciné.com, avoir-alire.com