Films et Programmes

Téléchargements

Inscription Newsbobine


Les tarifs

Carte d'adhésion annuelle

- Adulte : 15 €
- Jeune : 5 €

Les cartes 2017/2018 sont disponibles à la vente aux horaires d'ouverture habituels du cinéma AXEL

Tarifs adhérents

- 5,20 € pour tous les films programmés au cinéma Axel
- Tarif réduit en vigueur pour tous les films à l'affiche des 5 Nef

Hotel Salvation

( Shubhashish Bhutiani )

Un film de Shubhashish Bhutiani

Avec Adil Hussain, Lalit Behl, Geetanjali Kulkarni ...

Inde - 2017 - 1h42. Sortie France : 25 Août 2017

Daya, un vieil homme, sent que son heure est venue et souhaite se rendre à Varanasi (Bénarès), au bord du Gange, dans l’espoir d’y mourir et atteindre le salut. A contrecoeur, son fils Rajiv l’accompagne, laissant derrière lui son travail, sa femme et sa fille. 
Arrivés dans la ville sainte, les deux hommes louent une chambre à l’Hôtel Salvation, un endroit réservé aux personnes en fin de vie. Mais le temps passe et Daya ne montre pas de signe de fatigue. Or le directeur de l’établissement a été formel : au bout de quinze jours, ils devront laisser la place aux nouveaux arrivants. Cette attente inopinée est enfin l’occasion pour le père et son fils de se connaître et de se comprendre.

More details

Projection : Lundi 28 Mai 2018 - 19h00 - 21h00

Prix de la Critique, Vesoul 2017

Quand Daya, vieil homme de 77 ans, se réveille d’un étrange cauchemar, il sait que son temps est compté et qu’il doit se rendre immédiatement à Varanasi (Bénarès), au bord du Gange, dans l’espoir de mourir dans la ville sainte et d’atteindre son Salut.

Son fils Rajiv n’a d’autre choix que de tout laisser et de partir avec ce père têtu, en laissant sa femme et sa fille.

Ils arrivent au Mukti Bawan (Hôtel du Salut), un hôtel réservé aux personnes qui désirent y passer leurs derniers jours. Mais le temps passe et Daya ne montre pas de signes de faiblesse...

C’est en voyageant à travers l’Inde que Shubashish Bhutiani a eu l’idée de son premier long métrage. Bien sûr, la mort est le personnage central du film. Pour se faire, le jeune réalisateur, sur un rythme exquis, assure avec délicatesse la transition entre les embarras de l’Inde contemporaine et le temps suspendu de Varanasi. Pour autant, ce serait une erreur de réduire ce film à une réflexion sur la fin de vie.

Shubashish Bhutiani peuple son hôtel de figures fugaces et attachantes comme cette veuve qui a obtenu de l’aubergiste une dispense et attend depuis des années de suivre son mari dans l’au-delà. Même les petits détails préservent Hotel Salvation d’un trop grand esprit de sérieux. On peut citer les verres de lait aromatisés au chanvre indien que les pensionnaires de l’établissement sirotent à la sauvette.

Et surtout, le duo père-fils atteint des hauteurs comiques et sentimentales que le scénario ne garantissait pas forcément.

Tout au long de son film, l’auteur ironise avec tact et humour sur le cérémonial de la mort dans la religion hindoue, en faisant preuve, quand advient ce qui doit advenir, d’une maturité remarquable pour un cinéaste de 26 ans. Hotel Salvation est une « comédie funèbre sur les bords du Gange » qui nous marque longtemps après que le projecteur s’est éteint.


Sources : dossier de presse, www.senscritique.fr, Première, avril 2018.