Films et Programmes

Téléchargements

Inscription Newsbobine


Les tarifs

Carte d'adhésion annuelle

- Adulte : 15 €
- Jeune : 5 €

Les cartes 2017/2018 sont disponibles à la vente aux horaires d'ouverture habituels du cinéma AXEL

Tarifs adhérents

- 5,20 € pour tous les films programmés au cinéma Axel
- Tarif réduit en vigueur pour tous les films à l'affiche des 5 Nef

Les drôles de poissons-chats

( Los insólitos peces gato )

Un film de Claudia Sainte-Luce

Scénario de Claudia Sainte-Luce

Avec Ximena Ayala, Lisa Owen, Sonia Franco ...

Mexique - 2013 - 1h27. Sortie France : 28 Mai 2014

Claudia a 22 ans et vit seule dans une grande ville du Mexique. Une nuit, elle atterrit aux urgences pour une crise d’appendicite. Elle se lie d’amitié avec Martha, qui occupe le lit voisin. Martha a 46 ans, 4 enfants, et une inépuisable joie de vivre. A sa sortie de l’hôpital, Martha invite Claudia à habiter chez elle. D’abord désorientée par l'organisation chaotique de la maisonnée, Claudia trouve progressivement sa place dans la tribu. Et tandis que la santé de Martha s’affaiblit, le lien de Claudia avec chaque membre de la famille se renforce jour après jour.

More details

Projection : Jeudi 26 Juin 2014 - 19h00 - 21h00

Meilleur film et prix du jury jeune, Locarno 2013, Prix d'interprétation féminine pour l'ensemble des actrices, Biarritz 2013, Prix de la critique internationale, Toronto 2013

Claudia, jeune femme de 22 ans, démonstratrice de supermarché mène une vie médiocre et solitaire. Hospitalisée pour une crise d’appendicite, elle fait la connaissance de sa voisine de chambre Martha. Cette mère de famille gravement malade, est entourée du tourbillon d’affection de ses quatre enfants. Toujours souriante, elle invite Claudia à lui rendre visite dès leur sortie de ce triste décor...

Deux décennies séparent Martha et Claudia mais une relation privilégiée va se nouer entre elles, la jeune fille un peu marginale va s’ouvrir au monde en intégrant la remuante tribu de Martha, matriarche toujours débordante de vie malgré une maladie incurable.

Difficile de ne pas être touché par cette tendre chronique mexicaine. Le premier long métrage de Claudia Sainte-Luce a le bon goût d’opter pour un ton à la fois doux et virevoltant, déjouant les pièges d’un sentimentalisme excessif. La réalisatrice réussit à suggérer la grâce de cette rencontre placée sous le signe de la transmission.

Film autobiographique, les personnages portent le nom de leurs modèles, cette fidélité au passé est racontée avec pudeur à l’image du titre un peu énigmatique qui se réfère à un petit aquarium cocasse et accessoire, chargé d’une affection secrète.

Sources : Le Figaro - Le Monde 28 mai 2014 Télérama Mai 2014 - Positif juin 2014