La terre des hommes

mardi 15 juin 2021

19:00

Soirée -débat en présence du réalisateur Naël Marandin

Dans le cadre du Festival Avant-premières Télérama, 5€ la place sur présentation du PASS

En avant-première

Résumé : Constance est fille d’agriculteur. Avec son fiancé, elle veut reprendre l’exploitation de son père et la sauver de la faillite. Pour cela, il faut s’agrandir, investir et s’imposer face aux grands exploitants qui se partagent la terre et le pouvoir. Battante, Constance obtient le soutien de l’un d’eux. Influent et charismatique, il tient leur avenir entre ses mains. Mais quand il impose son désir au milieu des négociations, Constance doit faire face à cette nouvelle violence.

Pays : France

Année : 2021

Durée : 1h36

Date de sortie en France : 25 août 2021

Réalisateur : Naël Marandin

Scénario : Naël Marandin et Marion Doussot

Image : Noé Bach

Musique : Maxence Dussère

Avec : Diane Rouxel, Finnegan Oldfield, Jalil Lespert, Olivier Gourmet

Prix / distinctions : Semaine de la critique Cannes 2020. Grand Prix, festival international du film, Saint-Jean-de-Luz 2020.

Fiche
bobine

Après La marcheuse, premier long métrage de Naël Marandin, le cinéaste français évoque non seulement les difficultés économiques du monde paysan mais développe aussi une réflexion sur la domination masculine et la place de la femme dans un univers agricole impitoyable. Depuis quelque temps, le cinéma français redécouvre le monde rural et ses agriculteurs, terreau fertile pour des histoires bien charpentées avec des drames, des tensions et des émotions. La Terre des hommes en est une illustration.
Avec son fiancé, Constance veut reprendre la ferme de son père criblé de dettes. Pour cela, elle a besoin d’obtenir un prêt et demande de l’aide à Sylvain, un homme influent qui va profiter de la situation.
Le cinéaste articule un récit poignant, gangrené par la violence sourde et insidieuse et par l’emprise menant à l’abus. En ce qui concerne la réalisation, Naël Marandin a eu envie de formes nouvelles : des plans-séquences très longs et du mouvement.
Il a utilisé des travellings, une grue et un steadycam, ce qui permet de faire ressentir au spectateur en temps réel ce que vit son héroïne. Car, c’est bien une femme qui fait battre le cœur du film. Constance ne lâche rien, même si elle encaisse le pire. Diane Rouxel, magnétique, lui donne corps et âme et porte l’aventure, entourée par des interprètes remarquables tels que Jalil Lespert, Finnegan Oldfield ou Olivier Gourmet.
« La Terre des hommes est un film de corps. Le corps des femmes, le corps des hommes, le corps des bêtes. Des corps que l’on jauge, que l’on juge, que l’on évalue, que l’on convoite. Des corps qui luttent, qui sont soumis, vendus mais aussi des corps désirants, qui se cherchent, s’accueillent, se soutiennent » écrit Naël Marandin en parlant de son film.

 

Naël Marandin a tourné essentiellement dans le Brionnais et notamment à Saint-Christophe, au marché aux bestiaux. Quelques scènes ont été tournées à Chalon-sur-Saône.

 

Sources : Dossier de Presse – Semaine de la critique – 2020.

 

Regarder la
bande-annonce

Evénement
associé

Festival Télérama

Soirée spéciale
Invité – Débat

Naël MARANDIN

réalisateur et scénariste.

Naël Marandin (Nathanaël Marandin), né le 23 juin 1981 à Paris, est un comédien, réalisateur et scénariste français.
Son prénom Nathanaël lui a été donné en souvenir du personnage d’André Gide dans Les Nourritures terrestres. Naël Marandin travaille des fictions ancrées dans le réel. Il y raconte des histoires où se mêlent le social et l’intime, le pouvoir et le désir. Ainsi, Il a réalisé deux courts métrages (Corps étrangers et Sybille) et un documentaire (Pas de quartier), avant de se lancer dans un premier long métrage La Marcheuse en 2016. Nourri de ses observations en tant que bénévole dans une mission sur la prostitution des femmes chinoises à Paris pour Médecins du monde, il a tourné cette fiction à Belleville avec beaucoup de réalisme. Comme dans La Terre des hommes, son deuxième film, il y évoque le combat d’une femme dans un monde d’hommes.

Filmographie :
2007 : Corps étrangers (court métrage)
2007 : Pas de quartier (documentaire coréalisé avec Charles Daubas )
2010 : Sybille (court métrage )
2015 : La Marcheuse.
2020 : La Terre des hommes.