Hospitalité

lundi 28 juin 2021

16:00 et 18:30 et 20:30

Adhérents : 5,20€

Non adhérents : Tarifs en vigueur

Résumé : Au cœur de Tokyo, la famille Kobayashi vit paisiblement de l’imprimerie. Quand un vieil ami de la famille réapparaît, aucun ne réalise à quel point il est en train de s’immiscer progressivement dans leur vie… jusqu’à prendre leur place.

Pays : Japon

Année : 2010

Durée : 1h36

Version : VOST

Titre original : Kantai

Date de sortie en France : 26 mai 2021

Réalisateur : Kôji Fukada

Scénario : Kôji Fukada

Image : Ken'ichi Negishi

Avec : Kenji Yamauchi, Kanji Furutachi, Kiki Sugino, Kumi Hyodo, Erika Ono, Bryerly Long …


Fiche
bobine

En 2011, Kôji Fukada débutait au cinéma avec une étude des mœurs de la société japonaise contemporaine. Avant les troublants L’infirmière (2020), Harmonium (2016) et Sayonara (2015), le cinéaste plaçait dans sa ligne de mire, avec Hospitalité, la xénophobie et les réflexes nationalistes qui persistent dans l’archipel nippon, alors même que sa population vieillissante a plus que jamais besoin des étrangers.

C’est l’histoire de Kobayashi, vivant d’une imprimerie en plein cœur de Tokyo, laquelle va se voir progressivement envahie par un vieil ami de la famille.
A partir de ce synopsis, Fukada produit un film léger, laissant deviner ses influences rohmériennes qu’il assumera par la suite, en 2013, avec Au revoir l’été, lequel revenait sur la catastrophe de Fukushima.
Comme dans le film précédent, Hospitalité dispose d’un rythme relativement déstabilisant, quasiment dénué de plans larges (sauf quand il y a une autoroute dans le champ), mais aussi d’un montage frontal attisant les tensions et l’attention.
Hospitalité tire une certaine originalité du genre “film de famille” notamment en étant axé sur la pudeur des sentiments, laquelle sera brisée par l’expérience inconfortable mais enrichissante de l’acceptation de l’autre.
Pamphlet contre l’exclusion, éloge de l’accueil, Hospitalité s’impose, en ces temps où la Crise Sanitaire fait de son sujet une actualité cuisante, alors que les Jeux Olympiques prévus à Tokyo cet été ne recevront aucun spectateur étranger.

 

Sources : Le Monde et L’Humanité – 26 mai 2021.

Regarder la
bande-annonce