La vraie famille

lundi 10 janvier 2022

19:30

Invité / Débat

En présence du réalisateur, Fabien Gorgeart

En avant-première

Résumé : Simon, un petit garçon de 6 ans placé par l'assistance sociale, s'apprête à retrouver son père biologique, un homme veuf qui souhaite en récupérer la garde. Cet événement cause un séisme dans la vie de la mère adoptive, Anna.

Pays : France

Année : 2021

Durée : 1h42

Date de sortie en France : 16 février 2022

Réalisateur : Fabien Gorgeart

Scénario : Fabien Gorgeart

Image : Julien Hirsch

Musique : Gabriel des Forêts

Avec : Mélanie Thierry, Lyes Salem, Félix Moati...

Prix / distinctions : Valois de la Meilleure actrice à Mélanie Thierry, Valois du jury - Festival d'Angoulême 2021


Fiche
bobine

Dans son deuxième long métrage, Fabien Gorgeart nous offre un récit très personnel, souvenir d’une enfance vécue en compagnie d’enfants placés dans sa famille.
Le petit Simon a été confié par l’Aide Sociale à l’Enfance peu après sa naissance à une famille d’accueil où la mère, Anna, le considère comme son propre enfant. Il a six ans quand son père biologique, Eddy, qui a surmonté son veuvage, demande à le reprendre. Le film nous raconte cette situation déchirante avec beaucoup de sensibilité et d’émotion, mais sans aucun pathos.
Fabien Gorgeart nous confronte, comme dans son premier long métrage Diane a les épaules, au thème de la séparation qui l’a si fortement marqué dans son enfance en voyant le film E.T. de Spielberg ou Le Kid de Chaplin.

Mélanie Thierry est Anna, cette mère ravagée. Elle veut retenir Simon, même si elle sait qu’il doit retourner vivre chez son père. Elle vit dans le drame  l’injonction paradoxale de l’administration “aimez le, mais ne l’aimez pas trop”. C’est une mère généreuse, énergique, devenant maladroite et égoïste, dépassée par ses émotions. Son mari Driss, non moins ému et souffrant, sauve la situation par sa clairvoyance et son calme, il réussit à créer un pont entre les deux familles. Eddy, le père biologique, est un personnage aimant, il n’est jamais présenté sous l’image du père irresponsable. Et reste le chagrin de l’enfant …
Dans son casting, Fabien Gorgeart cherchait une Anna “entre sa mère et Meryl Streep”. Il a choisi Mélanie Thierry, primée à Angoulême pour ce rôle, accompagnée par Lyes Salem, un mari “qui ressemble à son beau-frère”. Avec les trois enfants, les mouvements de la caméra suivent La vraie Famille dans des scènes de repas ou de fêtes adoptant une couleur naturelle et libre et conservant l’authenticité des sentiments.

 

Sources : Dossier de presse / La Charente libre août 2021 – dossier Festival Angoulême / interview YouTube

Regarder la
bande-annonce

Soirée spéciale
Invité – Débat

Fabien Gorgeart

Fabien Gorgeart a grandi dans une famille où la mère était assistante maternelle pour la DDASS et le père chauffeur routier. Il fait ses armes au théâtre comme assistant metteur en scène et joue dans le spectacle City Silence. Sa vraie passion est le cinéma, il réalise six courts métrages entre 2007 et 2016,
primés dans de nombreux festivals, dont le Prix du Jury à Clermont-Ferrand en 2013 avec Le Sens de l’orientation. Durant ces années, il collabore avec le scénariste roumain Razvan Radulescu, Palme d’or 2007 pour 4 mois, 3 semaines, 2 jours. En 2017 il réalise son premier long métrage, Diane a les épaules qui remporte le Prix du Jury au Myfrenchfilmfestival 2019, film que nous avons vu à La bobine en présence du réalisateur en janvier 2018.
En 2019, il met en scène sa première pièce de théâtre, Stallone, qui tourne en France depuis 2020.

Courts métrages
2005 : Emue et Fursiosa
2007 : Comme un chien dans une église
2008 : L’Espace d’un cri
2009 : Un homme à la mer
2012 : Le Sens de l’orientation
2016 : Le Diable est dans les détails

Longs métrages
2017 : Diane a les épaules
2022 : La Vraie famille