ASSOCIATION CHALONNAISE POUR LE CINEMA

Memory box

lundi 28 mars 2022

16:30 et 19:00 et 21:00

Résumé : Montréal, le jour de Noël, Maia et sa fille, Alex, reçoivent un mystérieux colis en provenance de Beyrouth. Ce sont des cahiers, des cassettes et des photographies, toute une correspondance, que Maia, de 13 à 18 ans, a envoyé de Beyrouth à sa meilleure amie partie à Paris pour fuir la guerre civile. Maia refuse d’affronter ce passé mais Alex s’y plonge en cachette. Elle y découvre entre fantasme et réalité, l’adolescence tumultueuse et passionnée de sa mère dans les années 80 et des secrets bien gardés.

Pays : Liban / Canada

Année : 2021

Durée : 1h40

Version : VOST

Date de sortie en France : 19 janvier 2022

Réalisateur : Joana Hadjithomas et Khalil Joreige

Scénario : Joana Hadjithomas et Khalil Joreige

Image : Josée Deshaies

Musique : Charbel Haber et Radwan Moumneh

Avec : Rim Turki, Manal Issa, Paloma Vauthier...


Fiche
bobine

A Montréal, bien loin du Liban, une petite fille, Alex et sa grand- mère préparent la veillée de Noël. Nous comprenons, à les entendre parler dans un mélange de français et d’ arabe que la famille n’est pas vraiment de souche canadienne. Alors que les femmes s’attaquent aux traditionnelles feuilles de vigne, chères à la cuisine libanaise, un livreur apporte un énorme carton, venant de France, expédié par les proches d’une certaine Liza. La grand-mère semble très perturbée par ce colis et sa fille Maia (sublime Rim Turki), muette sur son passé au Liban, met cette « memory box » de côté avec interdiction d’y toucher. Mais la jeune Alex n’obéit pas et trouve des tas de lettres et de cassettes que sa mère, adolescente, a envoyées depuis Beyrouth à son amie Liza réfugiée en France. Elle découvre les souvenirs de jeunesse de sa mère au cœur d’un pays à vif dans les années 1980 et tout un pan de son existence qu’elle ignorait.

Les traces de la guerre du Liban(1975-1990), la représentation des destructions nourrissent le travail de Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, couple de cinéastes libanais. Ils avaient un peu moins de vingt ans lorsqu’ils ont photographié Beyrouth dévasté, montrant les ravages et les meurtrissures de la ville.

Les deux réalisateurs construisent un récit fascinant, aussi émouvant que ludique, entre réel et fiction, basé sur les carnets et lettres bien réels que Joana a rédigés pendant la guerre civile. Les lettres, les carnets, les photos vont s’animer et les personnages évoqués vont prendre vie pour rappeler le contexte de l’époque. Ils narrent une jeunesse insouciante qui, malgré les bombardements, veut vivre, aimer, danser sur des musiques qui ont fait vibrer le monde entier. Avec bien sûr, une histoire d’amour désavouée par les parents puisque l’élu est proche d’une faction armée.

Joana Hadjithomas et Khalil Joreige nous racontent un drame magnifique, lumineux, musical et syncopé, comme la voix de Fairuz couvrant la mitraille.

 

 

Sources : Le Canard Enchaîné, Télérama 23 janvier 2022. Utopia janvier 2022.

Regarder la
bande-annonce