Le disciple

jeudi 8 décembre 2016

19:00 et 21:10

Résumé : Veniamin, un adolescent pris d’une crise mystique, bouleverse sa mère, ses camarades et son lycée tout entier, par ses questions. - Les filles peuvent-elles aller en bikini au cours de natation ? - Les cours d’éducation sexuelle ont-ils leur place dans un établissement scolaire ? - La théorie de l’évolution doit-elle être enseignée dans les cours de sciences naturelles ? Les adultes sont vite dépassés par les certitudes d’un jeune homme qui ne jure que par les Écritures. Seule Elena, son professeur de biologie, tentera de le provoquer sur son propre terrain.

Pays : Russie

Année : 2016

Durée : 1h58

Version : VOST

Titre original : (M)uchenik

Date de sortie en France : 23 novembre 2016

Réalisateur : Kirill Serebrennikov

Scénario : Kirill Serebrennikov, Marius von Mayenburg

Avec : Viktoriya Isakova, Yuliya Aug, Pyotr Skvortsov ...

Prix / distinctions : Prix Français-Chalais, Cannes 2016

Fiche
bobine

Dans la Russie d’aujourd’hui, Veniamin est un bel adolescent plein d’énergie, troublé par la vie qu’il sent bouillonner en lui et qui l’a sans doute déjà un peu écorché.

Nous voilà avec lui dans l’antre d’une famille de la petite ville de Kaliningrad, un appartement rococo et sombre qui suinte la misère intellectuelle. A l’arrière-plan, une télé débite ses sornettes, éternelle compagne d’une mère plutôt vulgaire qui éructe après son fils, exigeant des explications sur son comportement… Elle ne comprend rien à sa progéniture, mais après tout c’est le lot de bien des parents et les confrontations qui tournent aux insultes n’ont rien de surprenant. Ce qui l’est davantage, ce sont les passages de la Bible que le jeune homme cite pour toute réponse et en toute situation et là, nous pénétrons dans un monde bien plus inquiétant que celui de la banale crise d’adolescence.

Veniamin condamne les faibles, les lâches, les tièdes. Il rugit contre sa mère, pécheresse divorcée, les filles en bikini de la piscine, les homos vicieux, les prêtres orthodoxes qui ont failli à leur mission et les profs qui l’ont depuis longtemps trahie. Dans ce monde devenu sans foi ni loi, une seule personne ose tenir tête à cet ado ravageur : une jeune professeur de biologie qui persiste à enseigner la raison, le savoir et la science.

Le réalisateur Kirill Sebrennikov inscrit cette histoire dans la Russie poutinienne qui comme toujours en Russie prend exemple d’en haut. C’est ce que Poutine appelle « la verticale du haut » nouvelle version de l’autocratie, après la tsariste et la stalinienne. C’est le modèle vertueux de la civilisation eurasienne qui est opposé à la décadence libidinale de l’Occident.

Adapté de la pièce Martyr du dramaturge allemand Marius von Mayenburg, le film est parfaitement dans l’air du temps, puisqu’il dénonce le comportement particulièrement intolérant d’un adolescent russe sous l’imprise d’une crise mystique. Bel engagement d’un jeune cinéaste , dont la foi est avant tout humaniste.

Ce film, décidément, nous oblige à regarder les périls.

Sources : L’Humanité, 2 novembre 2016 – Critikat.com, 1er novembre 2016

Regarder la
bande-annonce