Makala

lundi 12 mars 2018

19:30

En présence du réalisateur Emmanuel Gras - En partenariat avec le festival Diversité

Résumé : Au Congo, un jeune villageois espère offrir un avenir meilleur à sa famille. Il a comme ressources ses bras, la brousse environnante et une volonté tenace. Parti sur des routes dangereuses et épuisantes pour vendre le fruit de son travail, il découvrira la valeur de son effort et le prix de ses rêves.

Pays : France

Année : 2017

Durée : 1h36

Version : VOST

Date de sortie en France : 6 décembre 2017

Réalisateur : Emmanuel Gras

Avec : Kabwita Kasongo, Lydie Kasongo...

Prix / distinctions : Grand Prix de la Semaine de la Critique à Cannes

Fiche
bobine

S’il fallait encore une démonstration qu’un film documentaire peut s’avérer aussi captivant, aussi émouvant qu’un film de fiction, Makala s’en chargerait haut la main. Emmanuel Gras nous offre, en effet, tout ce qu’on peut attendre d’une œuvre marquante : un personnage fort et bouleversant, une action palpitante, pleine de rebondissements, des plans sublimes de beauté.

Le héros, c’est Kabiwta Kasongo qui, dans l’espoir de connaître un avenir meilleur, entreprend depuis son village reculé un périlleux voyage à Kinshasa. Le film raconte le périple semé d’embûches de ce modeste paysan congolais.

Jamais intrusive, la caméra du cinéaste est comme un compagnon de voyage. Elle suit les efforts surnaturels de cet homme qui, tout au long du voyage, frôle la mort, affronte le racket et la méchanceté. Mais elle filme aussi des rencontres chaleureuses et consolatrices. Tout le talent du réalisateur est de rendre la quête de son héros d’une manière que l’on pourrait qualifier d’onirique, voire de mystique. On sent, à chaque instant, Emmanuel Gras se poser des questions morales qui l’honorent : comment filmer Kabwita sans l’humilier ? Comment résister à lui porter secours lorsqu’il se trouve en difficulté ? Comment éviter l’indécence, en somme ?

Il y parvient, à force d’honnêteté et de pudeur et s’il atteint ici une forme supérieure d’émotion, ce n’est pas seulement dû à l’incroyable mobilité de sa caméra et aux perspectives épiques qu’elle dessine. De par sa simplicité et sa linéarité, Makala s’ouvre à une dimension allégorique, dans laquelle on peut voir une image limpide de la condition humaine. Kabwita, forçat de la terre, c’est l’homme condamné à traîner son lourd fardeau, le long d’une route sans fin et semée d’obstacles, qui ressemble à s’y méprendre à l’âpre cheminement de l’existence.

Constamment sous tension, Makala est un film miraculeux.

Sources : revue Utopia, Le Monde et Télérama – 24/05/2017, dossier de presse

Regarder la
bande-annonce

Evénement
en partenariat

En partenariat avec le festival Diversité organisé par le Pôle régional d’éducation aux images

Organisé et animé par le Centre Image – Pôle régional d’éducation aux images – , le festival Diversité se déroule cette année du 21 mars au 6 avril en Bourgogne Franche-Comté (BFC). Il profite du soutien de la CGET, du Conseil Régional BFC, de la DRAC BFC et dU Pays de Montbéliard Agglomération.

Diversité est un festival citoyen et collaboratif qui s’appuie sur le réseau des partenaires régionaux du Pôle qui sont depuis deux ans toujours plus nombreux. Ainsi, en 2017, 32 villes ont accueilli des séances, principalement dans des salles de cinéma en milieu urbain ou rural, mais également dans d’autres lieux socioculturels.

Les objectifs de ce festival sont clairement définis puisqu’il s’agit d’une part de mettre en lumière les aspects positifs du vivre ensemble et les discriminations dont peuvent être victimes nombre de nos semblables, et d’autre part de libérer la parole citoyenne sur des questions de société délicates tout en parlant de cinéma.

Pour être au plus près de ces ambitions, Diversité propose donc une programmation individualisée, afin de satisfaire les désirs de cinéma singuliers des différents partenaires et de respecter les habitudes sur chaque territoire. Elle cherche également à accompagner les nombreuses initiatives locales en matière de promotion de la tolérance et de lutte contre les discriminations par le biais du cinéma.

Vous pourrez retrouver la programmation du festival à l’adresse suivante : http://www.poleimage-franche-comte.org/festivals-evenements/diversite

Soirée spéciale
Invité – Débat

En présence du réalisateur :

Emmanuel GRAS
réalisateur, directeur de la photographie, scénariste.

Né à Cannes en 76, Emmanuel Gras s’est tourné vers le cinéma après des études d’Histoire en intégrant l’Ecole Louis-Lumière, section Image dont il est sorti diplômé en 2000.
Depuis cette date, il écrit et réalise fictions et documentaires régulièrement récompensés dans des festivals en France et à l’étranger.

Ses films abordent des sujets de société contemporains tout en suivant des partis pris formels radicaux. Son approche à la fois sociale et poétique délaisse les conventions du langage documentaire pour une narration libre, visuelle et musicale, jouant avec le réel et les puissances du cinéma.

Son premier long métrage, Bovines, a été présenté par l’ACID (Association pour le cinéma indépendant et sa diffusion) à Cannes en 2011 et nommé au César du Meilleur Documentaire en 2013.

Il remporte le Grand Prix de la Semaine de la Critique à Cannes avec son troisième film Makala. Il a également été co-président de l’ACID en 2014 puis en 2015.

2017 –MAKALA – Semaine de la Critique / Cannes 2017
2015 – 300 HOMMES (co-réalisé avec Aline DALBIS)
2013 – ÊTRE VIVANT [CM]
2012 – BOVINES – Sélectionné à l’ACID / Cannes 2012
2007 – SOUDAIN SES MAINS [CM]
2005 – TWEETY LOVELY SUPERSTAR [CM]
2003 – UNE PETITE NOTE D’HUMANITÉ [CM]
2002 – LA MOTIVATION ! [CM]

Galerie
photos