Candelaria

lundi 2 juillet 2018

21:00

4€ la place, dans la cadre de la fête du cinéma

Résumé : La Havane, 1995. Au plus fort de l’embargo américain, les Cubains traversent une crise économique sans précédent. Parmi eux, Candelaria et Victor Hugo, 150 ans à eux deux, vivent de bric et de broc jusqu’au jour où Candelaria rentre à la maison avec une petite trouvaille qui pourrait bien raviver la passion de leur jeunesse…

Pays : Colombie/Cuba

Année : 2018

Durée : 1h27

Version : VOST

Date de sortie en France : 4 avril 2018

Réalisateur : Jhonny Hendrix Hinestroza

Scénario : Maria Camila Arias, Jhonny Hendrix

Image : Soledad Rodríguez

Musique : Alvaro Morales

Avec : Veronica Lynn, Alden Knight, Philipp Hochmair...

Prix / distinctions : Meilleur film, Venice Days 2017. Prix de public, Rencontre Cinélatino, Toulouse 2018

Fiche
bobine

L’histoire se déroule à La Havane, dans les années 1990, pendant la “période spéciale”, sous l’embargo américain qui met de nombreux Cubains à la diète, dont un couple aux doux prénoms de Candelaria et Victor Hugo, 150 ans à eux deux. Ils ont traversé ensemble l’existence, sans avoir eu d’enfant et affrontent côte à côte la vieillesse.
A la fin de l’U.R.S.S. le soutien du grand frère soviétique a volé en éclats. L’embargo imposé par les Etats-Unis rend quasiment introuvables les produits de première nécessité. Malgré leur âge, Candelaria et Victor Hugo travaillent et comme leurs maigres revenus ne suffisent pas, Victor Hugo revend, sous le manteau, des cigares volés. Candelaria, elle, chante le soir dans un bar à touristes, après s’être maquillée avec une coquetterie émouvante et habillée d’une belle robe rouge, souvenir d’une jeunesse à jamais révolue. Lingère dans un grand hôtel, Candelaria trouve un caméscope. Victor Hugo pense d’abord à le revendre, mais il y renonce en découvrant le regard nouveau que cette caméra lui permet de porter sur sa femme. De façon inattendue, cette vision ravive leur amour et fait renaître leur désir.
Si le film peut déranger certains spectateurs en évoquant la sexualité des personnes âgées, il se révèle être une ode formidable à l’amour et à la vie. Malgré les soucis du quotidien, le couple se souvient du bonheur d’aimer.
Un joli film d’amour, un “teen movie” du troisième âge, généreux, drôle, vivifiant, avec des acteurs tellement complices et merveilleux que le moindre de leurs fous rires fait fondre, le tout rehaussé d’un retournement de situation tout à fait inattendu.

Sources : Le Monde, La Croix, 4 avril 2018, dossier de presse

Regarder la
bande-annonce

Evénement
associé

La bobine fait la fête du cinéma