Sofia

jeudi 25 octobre 2018

19:00 et 21:00

Résumé : Sofia, 20 ans, vit avec ses parents à Casablanca. Suite à un déni de grossesse, elle se retrouve dans l’illégalité en accouchant d’un bébé hors mariage. L’hôpital lui laisse 24h pour fournir les papiers du père de l’enfant avant d’alerter les autorités…

Pays : Maroc / France

Année : 2018

Durée : 1h19

Version : VOST

Date de sortie en France : 5 septembre 2018

Réalisateur : Meryem Benm'Barek-Aloïsi

Scénario : Meryem Benm'Barek-Aloïsi

Image : Son Doan

Avec : Maha Alemi, Lubna Azabal, Sarah Perles...

Prix / distinctions : Prix du scénario, Un Certain Regard Cannes 2018 Prix du scénario, Angoulême 2018

Fiche
bobine

Au Maroc, de nos jours, un déjeuner réunit deux sœurs et leurs familles, assez aisées, dans un appartement cossu de Casablanca : l’hôtesse Zineb, son mari, leur fille Sofia, Leila, sœur de Zineb et mère de Léna, étudiante en médecine et un homme d’affaires. Sofia, à peine sortie de l’adolescence, a un rôle de domestique, elle les sert à table, s’affaire à la cuisine avec tristesse et n’a le droit de s’asseoir à leur table que pour partager une part de gâteau qu’elle a elle-même préparé. Mais Sofia, qui a nié une grossesse est sur le point d’accoucher.

Dès les premières séquences, le choc entre le sort de Sofia et les institutions et coutumes marocaines se double d’un dialogue acerbe, d’abord déroutant puis fascinant entre les deux cousines. L’incompréhension qui se creuse entre les jeunes filles, devient un gouffre lorsque l’on commence à discerner les stratégies respectives de Léna et de Sofia ; on comprendra vite après la visite « d’état » de toute la famille de Sofia à celle d’Omar, père présumé du bébé, qu’il s’agit moins d’obtenir réparation que de négocier une issue avantageuse pour tout le monde.

Peu à peu, l’attitude de la « victime » change et nous dévoile le personnage qui se cache derrière le visage buté de Sofia. La fille désœuvrée du début se mue en un être complexe qui inspire bien d’autres sentiments que de la compassion. Mais un tournant inattendu, impossible à révéler, transforme l’anecdote en pamphlet cynique, à l’insolence extrême. Soudain les hypocrites sont pris à leur propre piège et ce sont les victimes qui accèdent au pouvoir, si ce n’est que leur réussite est une victoire à la Pyrrhus. Le dénouement est terrifiant : une société totalement exsangue émerge de ce conte amoral et cinglant.

L’histoire de Sofia, très réaliste, est l’occasion d’explorer les arcanes cachés d’une société qui, sous des airs modernistes, maintient une partie de sa population dans des carcans séculaires. Ce film devient alors une dénonciation sociologique et politique, jamais démonstrative, mais ô combien efficace.

Sources : Le Monde, Télérama, 16 mai 2018, dossier de presse,

Regarder la
bande-annonce