Le Silence des autres

lundi 6 mai 2019

19:00 et 21:00

Résumé : 1977. Deux ans après la mort de Franco, dans l’urgence de la transition démocratique, l’Espagne vote la loi d’amnistie générale qui libère les prisonniers politiques mais interdit également le jugement des crimes franquistes. Les exactions commises sous la dictature et jusque dans les années 1980 (disparitions, exécutions sommaires, vols de bébés, torture) sont alors passées sous silence. Mais depuis quelques années, des citoyens espagnols, rescapés du franquisme, saisissent la justice à 10.000 kilomètres des crimes commis, en Argentine, pour rompre ce « pacte de l’oubli » et faire condamner les coupables.

Pays : Espagne

Année : 2019

Durée : 1h35

Version : VOST

Titre original : El silencio de otros

Date de sortie en France : 13 février 2019

Réalisateur : Almudena Carracedo, Robert Bahar

Scénario : Ricardo Acosta, Robert Bahar, Almudena Carracedo, Kim Roberts

Image : Almudena Carracedo

Musique : Leonardo Heiblum, Jacobo Lieberman

Prix / distinctions : Goya du meilleur documentaire 2019


Fiche
bobine

« L’Espagne est pleine de charnier… ». Ces mots saisissants n’en finissent pas de résonner dans ce documentaire, qui s’ouvre sur le visage d’une vieille femme accablée de chagrin. Sous la route qui mène à son village, une fosse commune a été, il y a longtemps, recouverte par le macadam : le cadavre de sa mère y fut jeté par les franquistes.
Innombrables, d’autres morts sans sépultures hantent le pays, qui les a rayés de sa mémoire. En 1977, deux ans après la mort de Franco, une loi d’amnistie générale a été votée. L’ Espagne de la démocratie allait pouvoir se construire, tracer sa voie en roulant sur les victimes de la dictature, dans le bon droit que lui accordait le « pacte de l’oubli ».
Récit historique et enquête, Le Silence des autres est aussi une réflexion sur la manipulation du passé. Niés au nom de la loi d’amnistie, les crimes du franquisme ont été effacés des livres d’école. Dans les rues de Madrid, des jeunes avouent tout ignorer. Mais d’autres Espagnols, nostalgiques du Caudillo,
continuent de fêter son anniversaire et entretiennent son souvenir. Dans ce pays déchiré par les contradictions, les réalisateurs mettent en évidence l’empreinte laissée par le pouvoir qui a sévi de 1936 à 1975, et qui n’a pas brutalement cessé de nuire…
Avec beaucoup d’intelligence, ce documentaire passionnant relie les fils de la mémoire, éclaire les compromissions et les multiples manigances pour repousser le procès définitif du régime de Franco.
Ce sont les citoyens, les anonymes, qui veulent réconcilier l’Espagne avec sa vérité, contre les politiques, qui font obstruction. Ce combat exemplaire trouve toute sa résonance à l’écran.
Le documentaire de Almudena Carracedo et Robert Bahar, sans jamais se départir de sa sobriété et de sa rigueur, radiographie les réalités d’un pays toujours divisé par les enjeux fondamentaux de la ” question mémorielle “.

Sources : Télérama n°3605 13 février 2019. (article de Frédéric Strauss), Positif n° 696 février 2019.

Regarder la
bande-annonce