ASSOCIATION CHALONNAISE POUR LE CINEMA

Rosie Davis

jeudi 9 mai 2019

19:00 et 21:00

En partenariat

Résumé : Rosie Davis et son mari forment avec leurs quatre jeunes enfants une famille modeste mais heureuse. Le jour où leur propriétaire décide de vendre leur maison, leur vie bascule dans la précarité. Trouver une chambre à Dublin, même pour une nuit, est un défi quotidien. Les parents affrontent cette épreuve avec courage en tentant de préserver leurs enfants.

Pays : Irlande

Année : 2019

Durée : 1h26

Version : VOST

Titre original : Rosie

Date de sortie en France : 13 mars 2019

Réalisateur : Paddy Breathnach

Scénario : Roddy Doyle

Image : Cathal Watters

Musique : Stephen Rennicks

Avec : Sarah Greene, Moe Dunford, Ellie O'Halloran...


Fiche
bobine

Rosie, son mari John-Paul et leur quatre enfants, forment une famille irlandaise ordinaire : John-Paul travaille dans un restaurant, Rosie, jeune mère au foyer conduit les trois aînés à l’école et garde avec elle la plus petite, qu’elle installe dans sa voiture. En effet, depuis que le propriétaire a mis en vente la maison qu’ils occupaient, la voiture est leur seul habitacle. C’est de là qu’elle enchaîne les appels téléphoniques à destination des hôtels susceptibles de les accueillir au moins pour une nuit. Réponse négative ou positive, il faut aller chercher les enfants à l’école, les occuper, les calmer.

Le rituel est usant, angoissant. Et lorsqu’enfin une chambre se libère, la fébrilité succède au soulagement : il faut décharger les sacs plastiques entassés dans le coffre de la voiture, s’installer dans quelques mètres carrés, manger, se laver, dormir, puis le lendemain matin, recharger la voiture et recommencer une nouvelle journée identique à la précédente…

La répétition des gestes, les ennuis qui s’ajoutent aux ennuis, l’impatience des enfants, les instants de découragement sont rapportés à la manière d’un documentaire. Le réalisateur ne quitte pas du regard cette famille qui lutte autant pour sa dignité que pour trouver une solution provisoire pour la nuit. Les plans serrés accompagnent l’énergie folle de ces personnages, et le spectateur n’a pas d’autre choix que de partager l’espace restreint où vivent Rosie et sa famille. Le système d’assistance sociale irlandais, totalement absent et indifférent au sort de ces travailleurs sans-abri , est tout entier résumé dans le portrait de Rosie, cette jeune mère-courage. Mais la mise en scène n’en fait jamais trop, et sans pathos, suggère la pudeur, l’amour, la douceur des gestes et des mots.

Sources : www.avoir-alire.com. Le monde.fr.

Regarder la
bande-annonce

Evénement
en partenariat

En partenariat avec Habitat et urbanisme