Vif-argent

jeudi 7 novembre 2019

19:00 et 21:00

Résumé : Juste erre dans Paris à la recherche de personnes qu’il est seul à voir. Il recueille leur dernier souvenir avant de les faire passer dans l’autre monde. Un jour, une jeune femme, Agathe, le reconnaît. Elle est vivante, lui est un fantôme. Comment pourront-ils s’aimer, saisir cette deuxième chance ? Une rêverie envoûtante qui mène aux frontières de la vie et de la mort. Un film fantastique français à découvrir.

Pays : France

Année : 2019

Durée : 1h44

Date de sortie en France : 28 août 2019

Réalisateur : Stéphane Batut

Scénario : Stéphane Batut, Christine Dory, Frédéric Videau

Image : Céline Bozon

Musique : Gaspar Claus , Benoit de Villeneuve, Reno Isaac

Avec : Thimotée Robart, Judith Chemla, Saadia Bentaïeb ...

Prix / distinctions : Prix Jean-Vigo 2019 du long métrage Prix du jury, Champs Elysées Film Festival 2019.

Fiche
bobine

En 2014, dans son documentaire Le rappel des oiseaux, Stéphane Batut filmait ”l’enterrement céleste”, un rituel  tibétain dont l’âpreté amenait à réfléchir sur le passage entre l’existence terrestre et l’au-delà. C’est ce même territoire qu’explore Vif-argent, son premier long métrage de fiction, s’aventurant dans cette interzone entre les vivants et les morts, dimension parallèle de notre réalité quotidienne, où vivants et morts se côtoient. Le fantastique s’invite dans le film pour mettre la réalité à distance, et en même temps pour la retrouver sous un jour inhabituel.
Un jeune homme prénommé Juste se réveille complètement hagard aux abords d’une voie ferrée désaffectée à Paris, sans comprendre ce qui lui arrive. Aux personnes qui s’occupent de lui, il déclare souffrir d’un mal inhabituel, l’invisibilité.
Fantôme sans le savoir, il est en fait là comme passeur, chargé d’accompagner les âmes en transit vers l’autre monde, et de recueillir leur souvenir le plus marquant. Une fois le souvenir remémoré , le défunt se retrouve avec Juste sur les lieux de la réminiscence…
Sillonnant les rues de Paris à la recherche d’âmes à accompagner, il rencontre Agathe, une jeune femme bien vivante qui le prend pour un amoureux brutalement évaporé après une rencontre aussi brève qu’indélébile.. Juste lui offre alors la possibilité de vivre enfin son rendez-vous manqué. L’amour, comme la mort se nourrit du souvenir…

L’action se situe en grande partie dans l’atmosphère presque irréelle du parc des Buttes-Chaumont. Traversée de solitudes radicales, d’êtres invisibles les uns aux autres, la capitale revêt un visage étrange et désaffecté. Vif-argent est un conte cinématographique poétique et romantique, d’une grande beauté, aux couleurs chaudes, zébrées de bleu électrique.

 

 

Sources: Le monde 28/08/2019. Libération 29/08/2019. Les Inrocks.com.

Regarder la
bande-annonce